Darktrace Industrial utilise l’apprentissage automatique pour identifier les cyberattaques ciblant les infrastructures critiques

Darktrace lance une nouvelle business unit et une mise à jour technologique afin de répondre aux alertes et exigences émises par les Etats-Unis et l’Union Européenne

Paris
mardi 7 novembre 2017

Darktrace, le leader mondial de la technologie d’apprentissage automatique pour la cyberdéfense, annonce aujourd’hui la création de Darktrace Industrial, une nouvelle business unit dédiée à l'identification des menaces émergentes et existantes sur les systèmes industriels et les réseaux d'infrastructures critiques.

« Les cybermenaces pour les infrastructures critiques évoluent à un rythme qui est presque impossible à suivre. Couplé avec une attention plus forte au niveau mondial pour les menaces contre les ICS (Systèmes de Contrôle Industriel), la sécurité de nos systèmes est notre priorité absolue. » commente Michael Sherwood, directeur de la technologie et de l’innovation pour la ville de Las Vegas. « Darktrace Industrial modifie fondamentalement la donne en matière de cyberdéfense d’ICS. Avec sa technologie d’apprentissage automatique, nous sommes confiants dans notre capacité à identifier les attaques subtiles et de plus en plus sophistiquées menaçant notre infrastructure. La combinaison de l’intelligence artificielle et de la visibilité sans précédent de l’Industrial Immune System annonce un nouvel avenir pour la défense proactive des environnements OT (technologie opérationnelle). »

Les menaces qui pèsent sur les infrastructures critiques attirent l’attention du monde entier. Récemment, le gouvernement américain a publié un avertissement public selon lequel des pirates ciblaient des entreprises énergétiques et industrielles à travers des attaques sophistiquées. En outre, la directive sur la sécurité des réseaux et de l'information (NIS) de l'Union européenne a introduit des exigences de sécurité en tant qu’obligations légales pour les opérateurs fournissant des services essentiels, dont les systèmes de contrôle d'automatisation industrielle et les appareils connectés.

La dernière mise à jour de la solution, Darktrace Industrial Immune System version 3, peut détecter les attaques silencieuses et subtiles sur les systèmes de contrôle avec de nouvelles fonctionnalités, notamment :

  • De nouvelles techniques mathématiques axées sur la détection des attaques faibles et lentes
  • Des moyens puissants pour analyser et visualiser les structures de la zone ICS
  • Amélioration de la détection des violations de conformité dans les environnements OT
  • Prise en charge étendue des systèmes industriels existants et des technologies de l’information non traditionnelles, telles que l’internet des objets.

Les environnements industriels, basés sur des systèmes installés de longue date et faits sur mesure, font face à de nouveaux défis de sécurité tels que les dispositifs industriels connectés, les capteurs, les opérations de maintenance à distance et la connectivité croissante aux environnements informatiques. L’approche d’auto-apprentissage de Darktrace comprend le « modèle comportemental normal » pour chaque opérateur et appareil automatiquement sans nécessiter d’agents, ni de connaissances des systèmes d’exploitation.

« Les systèmes de contrôle industriel fonctionnent depuis longtemps selon des principes d’air-gap c’est-à-dire en supposant qu’ils sont isolés des réseaux informatiques accessibles au public. En réalité, beaucoup sont accessibles depuis les réseaux pour le contrôle et l’intégration », commente Scott Crawford, directeur de la recherche pour la sécurité de l’information chez 451 Research. « Au fur et à mesure que les technologies ‘intelligentes’ s’intègrent aux contrôles physiques, leur large accessibilité et leurs connexions aux réseaux publics ne feront que croître. C’est une préoccupation de plus en plus sérieuse, compte tenu de la sécurité publique et personnelle qui dépend du ICS, et du potentiel de perturbation et de dommages catastrophiques. »

« Avec la digitalisation et la montée en puissance de l’internet des objets industriels, le besoin en cybersécurité dans les environnements opérationnels n’a jamais été aussi grand », commente Andrew Tsonchev, directeur de la technologie chez Darktrace Industrial. « Darktrace a investi pendant quatre ans dans l’Industrial Immune System, la première et la seule technologie d’apprentissage automatique éprouvée capable de détecter les attaques émergentes sur les environnements OT, y compris les attaques ‘faibles et lentes’, et les ‘inconnues inconnues’. Darktrace Industrial permettra l’adoption accélérée de cette technologie pionnière, qui protège déjà certains des environnements de contrôle industriel les plus complexes au monde, des centrales nucléaires aux réseaux électriques. »

A propos de Darktrace Industrial

Darktrace est la première entreprise mondiale d'apprentissage automatique pour la cyberdéfense. Créée par des mathématiciens de l'Université de Cambridge, la technologie d’Industrial Immune System de Darktrace utilise des algorithmes d’IA qui imitent le système immunitaire humain pour défendre les réseaux industriels de tous types et de toutes tailles. À une époque où l’OT et l’IT convergent de plus en plus, la technologie de Darktrace est positionnée de façon idéale pour fournir une couverture complète des environnements industriels et d’entreprise. En appliquant des algorithmes avancés d’apprentissage automatique et d’intelligence artificielle, Darktrace Industrial défend les infrastructures critiques à travers le monde et protège des fournisseurs d’énergie, des sociétés de services publics et des fabricants en sécurisant leurs environnements ICS et SCADA. Darktrace, dont le siège social est situé à San Francisco et à Cambridge, au Royaume-Uni, compte 30 bureaux dans le monde.

Pour plus d’informations, veuillez visiter www.darktraceindustrial.com.