Le Baccalauréat International combat les cybermenaces grâce a Darktrace Antigena

Le leader mondial des technologies de réponse autonome combat les cybermenaces inconnues

Paris, France
vendredi 15 décembre 2017

Darktrace, le leader mondial de la technologie d’apprentissage automatique pour la cyberdéfense, annonce aujourd’hui que le Baccalauréat International, fondation éducative à but non lucratif, a adopté Darktrace Antigena, qui répond de manière autonome et en temps réel aux cybermenaces émergentes.

Fondé en 1968, le Baccalauréat International propose des programmes éducatifs extrêmement réputés à plus de 4700 écoles dans 155 pays. Son réseau héberge les informations personnelles d’un grand nombre d’étudiants ainsi que les données financières de ses contractants, y compris ses examinateurs extérieurs et ses développeurs. Le Baccalauréat International se donne comme priorité absolue la protection de ces données sensibles contre les attaques extérieures, les menaces internes et les vulnérabilités des tierces parties. Ayant observé les limites des outils traditionnels, le géant de l’éducation a choisi Darktrace Antigena pour contrer les nouvelles menaces de manière autonome.

« Aucun outil de sécurité sur le marché n’approche les capacités de réponse autonome de Darktrace » a déclaré Richard Jenkins, responsable de la gestion des risques de l’information, de la cybersécurité et de la gouvernance au Baccalauréat International. « Gérer manuellement le volume de données défendu par Darktrace correspondrait à une équipe de cinquante à soixante professionnels en sécurité informatique. Par ailleurs, la vitesse et la précision avec laquelle Darktrace identifie une activité réellement menaçante est largement au-dessus des capacités humaines. L’apprentissage automatique de Darktrace lui permet de détecter des menaces qui auraient pu passer inaperçues et d’y répondre en quelques secondes. »

À l’inverse des outils classiques, par nature rétrospectifs, la technologie d’apprentissage automatique de Darktrace ne repose pas sur des suppositions de ce qui ressemblerait à quelque chose de « suspect ». Les algorithmes d’intelligence artificielle apprennent sur le tas via l’analyse en direct des données au cœur de réseaux complexes. L’Enterprise Immune System imite l’intelligence du système immunitaire humain en intégrant le « modèle comportemental normal » de chaque utilisateur et de chaque machine sur le réseau. C’est cet apprentissage constant et évolutif qui lui permet de détecter les menaces émergentes. Darktrace Antigena, composant de l’Enterprise Immune System, peut ainsi répondre de manière autonome et par des actions ciblées aux attaques en cours.

« Aujourd’hui, les organisations du secteur de l’éducation sont confrontées aux mêmes risques que de nombreuses entreprises modernes, a commenté Sanjay Aurora, directeur de l’Asie Pacifique chez Darktrace. Les cyberattaques dans les écoles et les universités se répandent très rapidement à Singapour. Alors que l’environnement digital devient de plus en plus complexe, les organisations comme le Baccalauréat International s’arment de l’IA comme un instrument majeur dans la lutte contre ces nouvelles menaces. »

À propos de Darktrace

Darktrace est leader mondial en matière d’auto-apprentissage sur le marché de la cybersécurité. Créé par des mathématiciens de l’Université de Cambridge, l’Enterprise Immune System utilise des algorithmes d’intelligence artificielle pour détecter et lutter automatiquement contre les cybermenaces dans tout type de réseau, y compris les environnements physiques, virtuels et cloud, aussi bien pour l’IoT (internet des objets) que pour les systèmes de contrôle industriels. Comme une plateforme auto-configurante, Darktrace ne nécessite aucune configuration préalable, identifiant les menaces en temps réel, y compris les « zero-days », les menaces internes, et les attaquants silencieux et furtifs. Avec un double siège social à San Francisco et à Cambridge (Royaume-Uni), Darktrace possède aujourd’hui 30 bureaux dans le monde.