Darktrace Cloud paré à protéger la prochaine génération de modéles de cloud computing et un nombre croissant d’applications SaaS

AWS, Azure, Office 365, Salesforce et Google Cloud comptent parmi les plateformes cloud et applications prises en charge

Paris
lundi 16 juillet 2018

Darktrace, le spécialiste mondial de l’IA au service de la cyberdéfense, annonce aujourd’hui que Darktrace Cloud est désormais paré à protéger la prochaine génération de modèles de cloud computing, d’applications et d’appareils grâce à sa technologie de cyber IA maintes fois primée. Cette mise à niveau des capacités de la solution répond à l’engouement suscité par Darktrace Cloud et à l’accélération de l’adoption d’architectures cloud novatrices, comme l’edge computing et le stockage sur le cloud des données issues d’objets connectés.

Plus de 500 clients de l’entreprise, parmi lesquels Addivant, Innovating Capital, TruWest Credit Union ou encore la mairie de Las Vegas, s’en remettent à Darktrace Cloud pour protéger leurs environnements cloud et leurs applications SaaS.

« Darktrace Cloud est pour ainsi dire comme une lampe torche que l’on braquerait sur les recoins les plus sombres de notre infrastructure digitale, explique Collin McCreath, Directeur des systèmes d’information d’Addivant. Notre capacité à exploiter l’IA de Darktrace pour identifier en temps réel les vulnérabilités et les menaces a totalement transformé notre stratégie de cybersécurité. Nous avons désormais une visibilité incomparable sur l’ensemble de nos environnements cloud et de nos applications SaaS, ce qui nous permet de mieux appréhender non seulement les configurations de workloads sur le cloud, mais aussi les mouvements qui s’opèrent entre nos différentes activités digitales. »

Lancé en 2016, Darktrace Cloud s’appuie sur des capteurs logiciels et des interfaces de programmation d’applications (API) pour modéliser les habitudes comportementales des utilisateurs et des appareils et ainsi détecter tout changement de configuration ou transfert de données anormal.

Grâce à son intelligence artificielle, Darktrace Cloud analyse les flux de données enrichies qui transitent via les workloads cloud et les applications SaaS, ce qui lui permet :

  • D’apprendre en continu les « habitudes comportementales » de chaque utilisateur, chaque appareil et chaque conteneur
  • D’identifier les vulnérabilités et les cybermenaces qui se profilent
  • De prendre l’initiative de riposter aux attaques à propagation rapide
  • D’éliminer les angles morts pour fournir aux utilisateurs une visibilité inégalée
  • D’offrir une compatibilité totale avec toutes les grandes plateformes cloud et SaaS

« Des environnements cloud au sens strict au multi-cloud, en passant par les applications en SaaS comme Office365, les organisations font évoluer leurs infrastructures à intervalles réguliers, ce qui n’est pas sans incidence sur la cybersécurité, rappelle Nicole Eagan, PDG de Darktrace. En s’appuyant sur les capacités d’IA reconnues de Darktrace pour détecter en temps réel des menaces sur le cloud, les entreprises sont parfaitement armées pour identifier les problèmes de configuration et les risques qui apparaissent dans les zones les plus sensibles de leur infrastructure digitale. »

Pour en savoir plus, téléchargez le livre blanc « Cyber IA et Darktrace Cloud ».

A propos de Darktrace

Darktrace est le leader mondial de la technologie d’IA pour la cyberdéfense. Créé par des mathématiciens, l’Enterprise Immune System utilise des algorithmes d’intelligence artificielle pour détecter et lutter contre les cybermenaces dans tout type de réseau, y compris les environnements physiques, virtuels et cloud, aussi bien pour l’IoT (internet des objets) que pour les systèmes de contrôle industriels. La technologie est auto-apprennante et ne nécessite aucune configuration préalable, identifiant les menaces en temps réel, y compris les « zero-days », les menaces internes, et les attaquants silencieux et furtifs. Darktrace a un double siège social à San Francisco et à Cambridge (Royaume-Uni), et possède aujourd’hui plus que 30 bureaux dans le monde.